-Historiettes illustrées de Nessuno-


Avant toute chose comme vous pourrez le constater vous trouverez ci-dessous les différentes pages du site hormis celle où vous vous trouvez. Cela vous facilitera la tâche afin d'y aller.



loader


-Accueil-


-Cliquez ici-

loader


-Nouvelles de Nessuno-


-Cliquez ici-


loader


-Ce sont les dernières pensées de Nessuno ?-


-Cliquez ici-

loader


Oui oui ! Et là c'est la suite.



-Cliquez ici-


loader


Pensées de Nessuno I

Chapitre Premier.

De 1 à 20


-Cliquez ici-

loader


Pensées de nessuno I

Chapitre Deuxième.

de 21 à 41


-Cliquez ici-


loader


Pensées de nessuno I

Chapitre troisième

de 42 à 62


-Cliquez ici-

loader


Pensées de Nessuno I

Chapitre quatrième

de 63 à 72


-Cliquez ici-


loader


Pensées de Nessuno II

Chapitre Premier.

de 1 à 20.


-Cliquez ici-

loader


Pensées de Nessuno II

Chapitre deuxième

De 21 à 41.


-Cliquez ici-


loader


Pensées de Nessuno II

Chapitre troisième.

De 42 à 62.


-Cliquez ici-

loader


Pensées de Nessuno II

Chapitre quatrième.

De 63 à 70.


-Cliquez ici-


Mom bric Abracadabraz

Yyyeeee !

Ardant!!!...


La plus belle vitrine planétaire.


Now...

You see me ?



loader

LOLU

La faussaire aux "mains de fée

"Madame vent dans les voiles qui coffrent s'il vous plaît !"



loader

Sous pierre précieuse

"La receleuse."


"Et j'en taille des "Rubys que vous allez m'en dire des nouvelles"

Mais il me faut Led Zeplin sinon j'boss'pas !!


"La petite dessous elle, donne dans le prêt à porté.

Ma foi, chacun son truc.

Enfin !... il en faut pour toutes les bourses.


Pffff.


Alors chérie tu me mets Led Zep ? Et puis envoies le flaque qu'on rigole avec the King. My King ! "



loader

La belle

qui pioche dans...

les psychoses.

Toi Ness j't'emmerde !


Ça c'est pour commencer.


Puis toi t'auras ni Led Zep, ni flasque.

Il est temps de te mettre à la diète et de refaire dans le sur mesure ok ?!


Lâche-moi la grappe et laisse moi faire dans le porte à porte du prêt à porté ok !


Tu sais que là chui la KEEN !!!

Allez j'te la fais même en Angliche


WITH MY SISTERS;


YAEEEEEEEEEEE !!!!!!!



loader

Vouais voilà !

T'laiss'pas fair'par la vieille.

Moi non plus elle voulait pas

Qu’j’fasse dans le prêt à portail

Pourtant chu bonne là d’dans.

L’châteaux and co…


Ell’l’sait qu’la proximité

C’est pour moi

J’fait l’assistanat social

Dans les zones favorisée

Et alors !

Il en faut non ?

Même si parfois

J’changerai bien pour…

Dl’assassinat social !!!

Mais…

CHAR – Quand on a l’don…

Pour’l’sacerdoce.

La fibre sacerdotale

Comme dirait Pépé...

Tiens, heureusement qu’il est là lui !


Y m’dit : Allez laisse la soupière sur le feu et vient avec moi !

On va rigoler.

Là d'ssus on va dans un rade

Et on s’bourr’la gueule.

Tiens l’'aut’fois on s’est pris une peignée, j't...


ISA – (La coupant, un peu de haut.)

Oui, à moi aussi il m’a amenée.

Et dans les quartiers les plus crades.


CHAR – Oui mais toi c’est normal.


ISA – Ben quoi c'est normal ?...


CHAR – Ououais , t’as un peu forcé sur la blanche quoi...


ISA – Mais j’en pouvais plus. Tu sais la pression qu’elle te met la vieille ?!


"Bon, qu’est-ce qu’on à aujourd’hui ? Et comment tu traiterais cui là ? Selon Lakan, Deleuse, ou les classiques avec du bon vieux Freud ?"


C’est un soir, j’étais chez "Peu plaisant." Je lui ai dit ce que j’endurai, elle m’a écouté, (pour une fois.)

Bon , faut dire qu’elle en était à son fond de Rhum CoCo fait maison.

Après avoir avalé la dernière gorgée de son maxi verre, elle m’a regardée avec ses yeux d’allumé tu sais ?!


CHAR – (Attentive mais un peu ailleurs.)

Oui, oui, je vois...


ISA – Elle se lève sans un mot, elle revient avec un flacon, y avait comme un reptile dedans, elle m’en sert un coup dans un petit verre.


Elle me dit : boit, ça va te calmer.


Je bois , d’un coup… Je ne pouvais plus m’arrêter de parler.


Elle m’a même dit de me taire, qu’elle comprenait plus rien de ce que je lui disais.


Elle va chercher un verre pour être, (comme elle m'a dit.) au niveau !

Elle revient les yeux exorbités.

Moi, j’lui dis : Tic Tic, qu’est-ce que tu as ?


Un blanc, puis un rire nerveux.


"Mon Dieu Isa ! Je me suis trompée" qu’elle m’a dit.

C’est une préparation que j’expérimente, c’est de la Coque Base.

Moi je lui ai dit : d’la Coque Base, mais ça existe ça ?

Si tu avais vu ses yeux !!! Déjà qu’on voit que c’est une folle


CHAR – (Toujours prise d'une légère somnolence.)

Ouais, ouais...


ISA – (Montant en pression.)

Tu sais ce qu’elle me dit ?


CHAR – (Nettement ailleurs, mais faisant semblant de s’intéresser.)

Non, non ?


ISA – Te moques pas.


CHAR – (Se reprenant.)

Non, non !


ISA – Tu vois tu te moques ?


CHAR – (Riant.)

Mais non allez va-zy ?


ISA – (Docte.)

Tu vois, il faut que t’évites d’avoir des expressions comme ça.


CHAR – (À l'ouest.)

Comme quoi ?


ISA – Ben va- zy.


CHAR – Mais où ?


ISA – Mais non je veux dire, d’éviter de dire va-zy.

C’est pas très portail…

Enfin pas très château si tu préfères.


CHAR – (Prenant un coupe ongle et sans la regarder.)

Ah ouais, sûr…


ISA – Bon donc, elle me fait, les yeux complètement allumés et d…


CHAR – (La coupant, jetant un œil sur elle.)

Ah ouais,… C’est là qu’on en était.


ISA – (Crispée.)

Tu vois tu suis pas !


CHAR – Mais non ! Elle était complètement allumée c’est pas ça ?


ISA – (Prenant une orange et commençant à l’éplucher, pour se calmer. S'en envoyant une giclée dans l’œil )

Oui c’est ça. Donc, (S'essuyant l’œil.) elle me dit :

"Mon dieu Isa, je me suis trompée !" Tu sais avec son accent.


CHAR – (Dans un sourire enfantin travaillé.)

Oh, tu peux parler.


ISA – (Sur les nerfs.)

Oui mais pas comme elle !


(Puis se reprenant.)


Donc… Elle se lève et me lance, les narines dilatées de gloire expérimentale comme elle dit :


Oui Isa, la Coque Base existe désormais.

Et comme dirait le frangin qui, à ce qui paraît fait des vers

La Coque Base existe désormais

C’est moi qui l’ai inventée

Et tu viens d’en goûter.


CHAR – (Soudain sortie de sa torpeur.)

Non, pas vrai ?


ISA – (Naïvement joyeuse, style scout toujours prêt.)

Tiens, tu vois, tu viens d’en faire un.


CHAR – (À nouveau dans le vent.)

Ah non pas cette fois.


ISA – (Larguée à son tour.)

Mais quoi, pas cette fois ?


CHAR – (Bébé garçon manqué.)

Eh ben j’ai pas pété.


ISA – Mais non abrutie t’as fais des vers en disant :

"Non c’est pas vrai !"


CHAR – Mais fait des vers avec quoi ?


ISA – Bon c’est pas grave, laisse tomber.

CHAR – Si tul’dit bouffi.

C’est toi la psy.

Ha ! Ha ! Ha ! Là j’en ai fait un !

Oh shiiit...

(Reniflant négligemment son pé.) Non, inodore ! Moi c''qu'y ad'bien c'est qu'y sont inodores. Ha ! Ha ! Ha !


ISA – (Riant aussi.)

Toujours est-il que n’étant pas en poudre et n’étant pas blanche, ça m’a complètement dédouané et je pouvais comme Soupsoup, sortir avec mon petit flask, sans que personne ne se doute de quoique que soit.


CHAR – ( Un peu hébétée.)

Ah vouais ça c’est s…


ISA – (La coupant.)

Et ça m’a accroché et…


CHAR –

Ouais bon j'sais mais c'est fini là.

Maint'nant faut qu'tu décroches un peu.

Tu veux un conseil ?

Vas plus chez peu plaisant.

Elle est nuisible.


ISA –

Oui t'as raison, il faut plus que je la vois.


CHAR –

Voilà et comme ça on pourra travailler together !

Toi dans l’pauvre

Moi dans l’riche

Quelles filles de bonne vertus

Ne sommes nous pas ?

Tiens t’as vu ?!…

J’tel’ai faite bien dans l’phrasé et tout !!!


Faut pas croairrrrre !

Comme dit The Witch.


Et puis elle oublie un peu

Sarah et Ioio.


Elles, elles ont toutd’suite pigée.

Oui, oui Soup’FlasK !...

Avec leur air là ?

Enfin tu vois ?


ISA – (Se contenant un peu et en mode psy.)

Oui, oui.


CHAR – En plus ça lui plaît pas à MéMé quand elles lui disent ça.

Mais c’est ses préférées

Tout ça parc’qu’elles viennnet du Nord DAC ?!


Et qu’c’est elles qui élaborent les stratégies et qui décident de les mett’en pratique par nôtre intermédiaire...


Et qu’surtout on ferme not’gueul’et qu’on envoie bien l’messajj comme ell’ dit la vieille !

Qu’on la bien fermée.


Et qu’en plus comme on vient du Sud, TAC ! Voilà !!! On se TAIT !


On est des gitanes.


"Vous voyez les filles !...

Le secret c’est le cloisonnement..."

Shiiit ! Elle m’énerve quand elle dit ça !


ISA – (Très docte.)

Oui bien sûr sœur, mais…


CHAR – (La coupant.)

Ah ! Et puis n’m’appelle pas sœur, j’ai horreur d’ça !

Ça fait banlieue. J’support’plus. Comment j’fais après pour rester dans l’rôle ? Et puis en plus, ça fait Roumain !!! Quelle horreur !

C’est quoi, tu’m’TEST'Là ?...


ISA – (Toute en douceur et séduction.)

Mais non ma chérie mais…


CHAR – Mais c’est pas vrai ! Tu’l’fais exprêt. Tum’donnes du chérie mai’nant !!!… Mais j’rêve ?


C’est quoi, ell’t’a promis des permanences au cabinet la vieille ! C’est pas possible ?

T’as l’flask en déco ?

Et les tisanes en Duty Free ?


Tiens j’me casse, j’vais voir Sarah et Crina on v’a s’léclater d’vant un porno.


Sarah criera et Crina triera . Voilà ça c’est d’la vrai psy… Sœur ! …


(Sur ce, CHARLOT tourna les talons et claqua la porte derrière elle.)


En fait la Belloche était une infiltrée dans les infiltrées.


Il s’agissait là de l’élément modérateur surtout et en l’occurrence face à des pathologies comme celles de Charlotte et de Ioana.


Sans parler de Sarah qui, quand elle partait en sucette. (si vous me permettez l’expression.) devenait totalement incontrôlable.

Couteau de cuisine, six trente cinq, mitraillette, grenade offensive, pouvant aller jusqu’au Bazouka en cas extrême.

Oui, ça fait un peu désordre pour une fille de conservateur d’un musée d’art plastique et docteur Honoris Cosa en histoire de l’art.


Elle, après avoir trucidé quelqu’un avec une sauvagerie inouïe. Vous murmure...


Dans une zénitude frisant le néant, le regard vide et en dessous :


"Voilà, j’ai fais de l’art concret ! Sans réfléchir. C’est mon petit Papa qui serait content."

Et puis quand je le fais, j’ai l’impression de cracher sur la toile. Et ça me fait penser à mon amour. Lui il ne pense pas. Il fait.


Bon parfois c’est un peu incompréhensible mais… Lui, il explose tout !!!


Lui c’est le docteur Honoris Cosa

Nostra désespéranza !!!


Enfin une profonde psychotique selon Soupière et de surcroît à forte tendance meurtrière. De même que Ioana.


Un jour de débriefing avec ISA, Soupière lui a confié :


Ma fille, nous avons deux supers modèles !


Un char d’assaut

Et un lance torpille

De plus, toutes deux, tête chercheuse.

Et l’intérêt c’est que ces deux machines de guerre sont interchangeables.


Donc pour en revenir à Isa qui apparemment avait le beau rôle dans cette "distribution" a hérité du plus ingrat surtout pour son âge.


On lui en voudra pas d’avoir usé du flask et d’la potion TicTic...


CHAR – Moi j’dis :

Vive les femmes libidérées !!!

(Puis à ses sœurs.)

Non, ça lfait pas ?

(Presque désespérée à ISA.)

Isa réponds moi. Ça l’fait ou pas ?


ISA – (Sincère.)

Yes sure Charlot ! I Love you.

you know ?!






loader

NNadège

lllDite

"Madame Connasse"

NlOu

"La neige."

Elle en rêve de neige

La Nadège...

Que te dire, si ce n'est

Un immense merci pour

Le frangin lorsqu'il

Était éthéré, éthéré...

Et que tu as persécuté

Pour revenir sur terre.

"Je veux que tu manges"

Sur le ton militaire

Que tu connais si bien.

Ah l'armée, l'armée

Parfois ça a du bon

Surtout quand commander

N'est pas synonyme d'aliéner.




Et je te prie de croire

Qu'il t'en remercie aussi

Espèce de gitane mal dégrossie

Espèce de brute épaisse

Qui taille dans le lard

De celle ou celui

Qui à la famille

Cause des soucies.

Ta volonté de fer

Et légère comme...

Ta plume.

Que depuis longtemp

Ne plus t'en sers.

Vas-y lâche toi

Sois la mondaine

La passe partout.

La fille de "boucherie"

L’aristocrate des pissenlits

Que par la racine

Tu croques en tes lits.

Oublie un peu tes mouflets

Et ton soit disant bien aimé.

Crache sur le papier

Tout ce que tu tais...

Tout ce qui te fait...

Tourbillonner.


Madame Connasse

Je vous aime.

Retournez à VOTRE réalité.


Engagez-vous,

Rengagez-vous qu'ils disaient

Faites leurs un pied de nez.

Et redevenez Cosaque.

Cela est cocasse

N'est-il pas ?






loader

Moi c'est Fabian.

Vrei merga prender Cafea comino ?


Excusez-moi pour l'accent...

Cela vous direz-t-il d'aller prendre un café ?



Crina Sora, j'ai rencontré un mec !!!..

Enfin un barbat !!!...



loader

Io... Stay focus tu veux !

Linistit te rog !



Yyyyyyeeeeeeeessssss !!!

Super fun !!!...

Laisse-là Crinina !

Nu te frica Ioio, n'ais pas peur, tu risques rien, il a les lunettes.



Dumnezeul Sora !!!..

E un psihopat !!



loader

Non sérieux ?

Putain c'est pas vrai

C'est vraiment tous des malades !



loader

Je lui avais dit !!!...

On les repère pas derrière les lunettes .

Tu vois ce que je veux dire ?...



loader

T'as raison putain !!!

J'y avais pas pensé. Shit, shit !

Tiens t'as d'quoi fumer ? Moi chu à sec.



loader

J'ai arrêté...

C'est l'autre qui veut plus.

Y dit qu'ça nuit à la créativité !...


Mon cul oui ! Si j'fum'pas c'est mon frère qui m'manque.

Et quand y m'manque, j' peux pas créer donc...

Viens on va voir si on trouve quèque chose.


Mais t'sé, pour Io j'minquiète...

Elle est amoureuse.

Il lui a fait l'coup des yeux bleux.


Pffff....


Si çac'trouve c'est même pas vrai.

Si ça'c'trouve c'est des lentilles qui porte.

C'est pour ça qui met des lunettes noires.


Et puis j'veux pas qu'il lui fasse du mal.

Parceq'j'laim'la Ioio.

Tu comprends ?


Ell'm'fait penser à mon frère...

Tu comprends ça ?

Il est pas là mais...

Au moins j'lai elle.

Tu vois ?


Si jamais il se moque d'elle,

j'te jure qu'jle tue. Ma parole !

Et tu m'connais !


Allez viens on va s'les allumer les mici !

Et après on s'allumera toutes les deux.


Noroc Sora !

Et après on call Ioio pour voir si elle veut venir avec son psihopat. Ha ! Ha ! Ha !



Na ! Voilà !!!...